Etude des systèmes urbains : une approche physique
Giulia Carra
IPhT
Mardi 12/09/2017, 14h00
(voir dans annonce),

Plus de 50\% de la population mondiale vit dans des zones urbaines et cette proportion devrait augmenter dans les prochaines décennies. Comprendre ce qui régit l'évolution des systèmes urbains est donc devenu d'une importance fondamentale. Ce renouveau d'intérêt combiné avec la disponibilité de données à grande échelle, permet d'entrevoir l'avènement d'une nouvelle science des villes, interdisciplinaire et basée sur les données. Des études récentes ont montré l'existence de régularités statistiques et de lois d'échelle pour plusieurs indicateurs socio-économiques, tels que la consommation d'essence, la distance moyenne parcourue quotidiennement, le cout des infrastructures, etc. Malgré plusieurs tentatives récentes, la compréhension théorique de ces résultats observés empiriquement demeure très partielle. Le but de cette thèse est d'obtenir une modélisation simplifiée, hors-équilibre de la croissance urbaine, en s'appuyant sur un petit nombre de mécanismes importants et qui fournit des prédictions quantitatives en accord avec les données empiriques. Pour cela, nous nous inspirerons des études en géographie quantitative et en économie spatiale et nous revisiterons certains de ces anciens modèles avec une nouvelle approche intégrant les outils et concepts de la physique. \\ \\ La soutenance aura lieu à : l'Institut des Systèmes Complexes (ISC-PIF), 133 rue Nationale, 75013 Paris

Contact : Loic BERVAS

 

Retour en haut